PARTI POLITIQUE RIME AVEC IDEOLOGIE

0
32

Par Léon Kidjimalé Grant

Le cœur et l’âme d’un parti politique, c’ est l’idéologie choisie ! Sans elle, il s’agit d’un club de supporters, fait de brics et de brocs…

“Le PAICV et le MPD sont structurés sur tout le territoire national. Ils n’entrent pas en sommeil après les élections et ne concentrent pas leurs activités dans la capitale. Les partis capverdiens ne sont pas des clubs de supporters car ils ont une idéologie bien marquée. Elle est enrichie par des think tanks, alimentés par des intellectuels de la diaspora”.

Dans ce paragraphe extrait de l’article ci-dessous : “Cap-Vert : Une démocratie exemplaire…”de M.Didier Niewiasdoski lien : http://www.jeuneafrique.com/311331/politique/cap-vert-une-democratie-exemplaire/

Il est réconfortant de lire que l’on ne puit concevoir un parti politique sans une idéologie. C’est à partir d’une idéologie que s’élaborent un projet politique de société, puis un programme politique de gouvernement et une vision sociétale…

J’espère que tous les centrafricains qui ont un parti (adhérents ou responsables) vont la méditer. Je l’avais mentionné déjà dans ma tribune : Présidentielles en Centrafrique: ce qui est sûr et ce qui l’est moins…”, en ces termes:

“Le choix électif d’un candidat par le citoyen s’article par rapport à quatre motivations essentielles, selon moi.

1) Le choix partisan de ceux qui militent et sont donc acquis aux thèses d’un candidat.

2) Le choix par affinités personnelles, amicales ou familiales.

3) Le choix par rapport au passé d’untel ou une telle aux affaires, sa réputation et son sens de l’état avéré ou non.

4) Enfin, une lecture sérieuse des propositions, des projets et donc de leurs orientations idéologiques et sociétales (ce point est crucial).

C’est ce dernier point qui a ma préférence. Mais j’entends aussi les observations du genre : « un programme, ce n’est qu’un programme. On peut promettre ce que l’on veut, et faire tout autre chose une fois élu. »

Or une telle remarque ne tient pas. En effet un programme politique de gouvernement, en tant qu’expression du projet de société, est la traduction d’une idéologie et d’une vision. Celle-ci est une somme de valeurs et donc d’idées auxquelles l’on tient, sans lesquelles, l’on ne peut mener une action politique réelle dans la durée. Courant alors le risque de l’échec cuisant par un manque de sérieux, et de passer pour un opportuniste sans consistance ou un démagogue : « un té ka mo té gué. ». “

Franchement, plus de 6o  ou 70 partis politiques en RCA, sans idéologie, sinon des rampes de lancement pour mettre leur Président en orbite, dans un gouvernement d’union nationale, pour « bouffer, » pour cela ils s’appuient sur les proches parents ou ethniques. L’idéologie transcende les cultures et elle rendra les partis aux élans tribalistes désuets, pour laisser émerger des débats d’idées véritables.

Enfin, s’il n’y avait que cela !…

Léon Kidjimalé Grant

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.