RCA : L’HONNEUR D’UN PEUPLE N’EST PAS À JETER AUX CHIENS

0
28

Qui donc a fait croire à l’autocrate centrafricain, que la gloire, la respectabilité et l’immortalité s’achetaient à coup de crypto monnaie ?

Comment cet homme ordinaire, qui se vantait hier d’être le « président des pauvres », a –t-il prit goût à l’argent avec une aussi stupéfiante et déconcertante avidité, et du coup, s’est laissé griser par le pouvoir avec une rapidité aussi aveuglante que déroutante ?

Pourquoi ce Président – dont le moins qu’on puisse lui reconnaître, est de s’être entouré de multiples clans de parents et d’amis qui l’ont tous aidé à échouer lamentablement son premier mandat –, ce Président dis-je, à peine son second mandat volé et entamé, semble ignorer royalement qu’il avait un pays et un peuple à diriger au quotidien, et choisit de foncer la tête baissée, en faisant en définitive , de la modification de la constitution, la priorité de toutes ses priorités ?

Quel fayman a-t-il réussi à frapper ce grand coup, et à vendre au roi FAT, l’idée qu’en Afrique, confisquer le pouvoir, demeure le seul moyen de conquérir à la fois le cœur des populations et d’entrer pour ainsi dire dans l’HISTOIRE, aux côtés des pères des indépendances africaines, et d’autres grands leaders panafricains, dirigeants révolutionnaires, géants de la lutte anti colonialiste et du combat contre le néocolonialisme, bref, tous ces hommes et femmes que les peuples du continent révèrent ?

Qui donc veut prendre la RCA, rien moins que pour un malheureux accident de l’histoire, et considérer le peuple centrafricain comme un négligeable regroupement d’imbéciles et d’idiots, de lâches et de vauriens ?

Qui donc ?

Qui que vous soyez, ô immondes génies des eaux, des monts et collines d’où l’on ne sait,
Qui que vous soyez donc,
Comprenez qu’en vidant de tout esprit de logique TOUADERA le mathématicien, en le dépouillant du bon sens et de la raison pour ainsi en faire une coquille creuse et une marionnette à votre portée,
Vous ne pouvez ignorer tout le mal qu’au peuple centrafricain vous infligez.

Et voici aujourd’hui , TOUADERA le Président centrafricain qui croyait en son destin hors du commun ; TOUADERA le chef d’état qui rêvait d’être célébré de son vivant par tous les peuples noirs du monde comme le plus grand des leaders panafricains pour avoir tracé le chemin de la rupture avec la France au profit de la nouvelle coopération militaire avec la Russie dans le but d’anéantir tous types de rebellions en Afrique grâce aux mercenaires du groupe Wagner ; TOUADERA, le premier dirigeant africain à avoir compris et maîtrisé les avantages de la crypto monnaie qu’il a décidé d’imposer à son peuple comme la seule voie de salut, on aurait dit BOKASSA, qui prétendit naguère faire du Centrafricain un homme et une femme aussi riche que Crésus, grâce à la machine à fabriquer des billets de banque que Georges POMPIDOU chef de l’état français d’alors refusait semble-t-il de rendre au peuple.

Voici donc, aujourd’hui, TOUADERA notre très cher et illustre Président, soupçonné de n’être que le Président d’une mafia organisée, au-delà d’être l’autocrate dont la seule ambition au fond, reste le pouvoir pour le pouvoir.

Voici TOUADERA le Président qui déjà n’avait presque pas d’amis parmi ses pairs, se retrouve plus isolé que jamais. Et devenu l’infréquentable à côté de qui seuls les escrocs aiment à s’afficher, son honneur personnel s’en trouve ipso facto amoindri et jeté aux chiens qui depuis, se régalent à la ronde et ne cessent d’aboyer fort en plus.

Le peuple pendant ce temps se demande d’où lui viendra le salut.
Diantre !

Quelle désillusion pour tous ceux des Centrafricains qui commençaient à croire que cet homme était l’égal du Président BOGANDA sinon plus! Et tous ces Africains, pour qui TOUADERA était un condensé de NKRUMAH, LULMUMBA, GAMAL ABEL NASSER, JERRY RAWLINGS, THOMAS SANKARA, que sais-je encore !

Quel revers désastreux et quel échec personnel retentissant et lamentable, pour ce roi nu, dont l’unique exploit aura été de s’infliger une telle humiliation abjecte qui de fait, rejaillie sur la Centrafrique et les Centrafricains d’ordinaire si jaloux de leur dignité dans cette pauvreté endémique à laquelle ils ont fini par s’accoutumer!

C’est de cette manière que finit l’homme qui, ayant l’avantage de jouir pleinement de toutes ses facultés, a choisi volontairement de confier son destin à un cercle de truands malvoyants et mal inspirés, et feint en plus de se laisser conduire par des aveugles sourds et muets. Le peuple quant à lui a préféré l’ignorer et le voir s’égarer tout seul dans ses dérives ! Et voilà qu’au premier trou profond, il tente de retrouver tout seul le chemin de sa maison. Trop tard.

Ici et là, l’on se demande par quel miracle le roi FAT pourrait en réchapper.
Que disent les oracles ?

Qu’il est des circonstances où, au lieu de s’entêter et vouloir à tout prix s’accrocher, il vaut mieux choisir d’abandonner.

Cela étant, cher Président, si au plus profond de votre être, il restait ne fut-ce qu’une étincelle de lucidité et un brin d’amour-propre, je vous en conjure, l’infime sens de l’honneur et de dignité vous recommande par patriotisme et surtout par décence, de vous éclipser. Purement et simplement.

Mais au passage, prenez soin de renoncer clairement et immédiatement à vos espoirs vains et votre entreprise suicidaire de troisième mandat, et dans le même temps, décidez-vous à ravaler votre loi « cryptogène ».

Et le peuple centrafricain, dans sa bonté infinie ainsi que sa très grande magnanimité, acceptera-t-il peut-être de faire miséricorde et, au lieu de l’enfer, vous accordera-t-il l’accès au purgatoire, juste le temps pour vous de terminer malgré tout, les pires années qu’il vous reste de votre dernier mandat qui se révèle d’ores et déjà aussi nul que le précédent.

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.