RCA: LE TRIANGLE INFERNAL SERA LE TRIPODE DE LA RESURRECTION

0
41

Par Touaden DOGO-NENDJE

Chers lecteurs,

L’actualité désolante qu’offre la RCA, grâce à la brillante gestion de la chose publique par les dirigeants de la transition, une fois de plus, est bien malheureuse. D’autant plus malheureux que la RCA serait le pays ou coule le miel et le lait. Que de morts par ces violences, à Bangui. Malheureusement les répercussions sur les populations rurales passent toujours sous silence et pourtant elles sont toujours plus dévastatrices, à cause de la grande vulnérabilité de ces populations.

Le jeudi dernier, après une visite de 72 h en RCA, Stephen O’Brien secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, dénonçait « Toutes les rébellions de la République centrafricaine ne passent que par DEKOA et à chaque fois, la population a cette psychose… »

En effet, l’histoire de ces 30 dernières années montre que le triangle formé par les villes de DEKOA, préfecture de la KEMO ; BOUCA, préfecture de l’OUHAM et KAGA-BANDORO, préfecture de la NANA-GRIBIZI, a toujours constitué le ventre mou de la sécurité publique et la base arrière pour les déstabilisateurs du pays. Ce TRIANGLE INFERNAL de 350 000 ha est passé de refuge des coupeurs de routes à zone de replis pour les fossoyeurs de vies centrafricaines se prenant pour des « héros ».

Cette zone au climat intertropical et de savane arbustive offre une grande diversité pédoclimatique et résume le potentiel agricole de la RCA. Cette zone au cœur de la RCA, de par sa situation géographie, son réseau hydrique et ses terres arables, est appelé à être le grenier de la RCA. Cette zone, jadis repère des ennemis des centrafricains, sera le TRIPODE DE LA RESURRECTION de la RCA.

Oui, tripode car les sommets de ce triangle ouvrent les voies d’accès à chaque recoin de la RCA, vers où toutes denrées alimentaires doivent être acheminées.

Oui, à entendre par ci et par là que les ressources du sous-sol sont l’avenir du pays. Depuis qu’on entend ces discours, ce mirage ne se serait-il pas dissiper ?

Comment l’ouvrier des mines pourrait accomplir sa journée de travail s’il a l’estomac vide ? Comment l’ouvrier forestier remplirait ses missions s’il ne peut s’offrir ainsi qu’à sa famille au moins 2 repas par jour ?

Oui cher lecteur, tous les forums, conférences, et bien d’autres rencontres n’ont d’impacts que ponctuellement et pour les participants au moment où ils touchent leurs indemnités de présence.

Qu’on ne s’y méprenne pas. Si la fonction première de l’agriculture est de nourrir les humains, elle est aussi l’architecte de l’aménagement rural. CET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE NE LAISSE AUCUN VIDE, qui pourrait servir les artisans de la médiocrité, et génère de l’emploi privant les assoiffés du pouvoir, mégalomanes et narcissiques, de la main d’œuvre nécessaire à leur sales besogne. Cette réappropriation de l’espace rural est donc UN REMPART VERTUEUX contre les éternels bons en arrière.

Et visiblement,  « SANS UNE AGRICULTURE DYNAMIQUE IL N’Y A PAS DE DEVELOPPEMENT »

Touaden DOGO-NENDJE

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.