POUR UN EQUILIBRE SOCIAL ET GEOPOLITIQUE CENTRAFRICAIN – SUGGESTION A L’ASSEMBLEE NATIONALE DE PROPOSITIONS DE LOI OU AMENDEMENT DE LA CHARTE constitutionnelle

0
50

Télécharger la version PDF ici
Proposé par Le « HAUT CONSEIL DES CENTRAFRICAINS »

MONSIEUR LE PRESIDENT DU CNT, CHERS CONSEILLERS, CHERS COMPATRIOTES,

Notre pays traverse depuis 5 décennies une crise identitaire et institutionnelle unique en Afrique.

Depuis l’accession à l’indépendance il a beaucoup de mal à se hisser sur la voie du développement politique économique et social.

Se référant à l’histoire nous constatons qu’à la sortie de la colonisation nous étions parmi les premiers à construire les bases d’un développement politique et économique durable. Nous étions dotés de solides institutions, véritables piliers pouvant soutenir le développement de notre pays :

  • Une Assemblée Nationale respectant la répartition des forces vives sur tout le territoire,
  • Un gouvernement respectant les grands principes d’équilibre régional,
  • Des institutions militaires disciplinées et respectées.

En définitive, une répartition géopolitique équilibrée, au sein de toutes les institutions de notre pays.

A partir de 1965, nous avons connu une RUPTURE DE CES EQUILIBRES GEOPOLITIQUES,maintenue par les différents régimes qui se sont succédés.

LE NON RESPECT DE CEPRINCIPE,basé sur l’équilibre régional de toutes nos institutions,nous a amène à officialiser une gouvernance inspirée essentiellement d’un NEPOTISME légendaire. Nous assistons ainsi aux déséquilibres suivants :

  • DESEQUILIBRE DANS LA CONSTITUTION DU GOUVERNEMENT
  • DESEQUILIBRE AU SEIN DE L’ASSEMBLEE
  • DESEQUILIBRE AU SEIN DE L’ARMEE
  • DESEQUILIBRE AU SEIN DE LA GENDARMERIE
  • DESEQUILIBRE AU SEIN DE LA POLICE
  • DESEQUILIBRE AU SEIN DES MINISTERES
  • DESEQUILIBRE AU SEIN DES SOCIETES D’ETAT
  • DESEQUILIBRE AU SEIN DES REGIE FINANCIERES

Afin de respecter l’équilibre SOCIAL et GEOPOLITIQUE de notre pays,nous suggérons au CNT de soumettre à ses Conseillers la réflexion sur un amendement de LA CHARTE CONSTITUTIONNELLE intégrant LES BONNES PRATIQUES DE LA GOUVERNANCE DE NOS INSTITUTIONS :

  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DU GOUVERNEMENT
    1. Que chacune des 16 régions de LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ait au moins un de ses ressortissants, Ministreau sein du gouvernement.
    2. Que les gouvernements composés de plus de 16  ministres, respectent la répartition suivante : les postes ministériels supplémentaires devront êtrerépartis proportionnellement à l’effectif de la population et du nombre de sous-préfecture de ces régions.
    3. Les régions défavorisées devront bénéficier d’un nombre plus important de Ministres.
    4. Une région dont est originaire le Chef de l’Etat n’aura droit qu’à un seul SECRETAIRE D’ETAT ou tout au plus un MINISTERE non régalien.
    5. Une région dont est originaire le Premier Ministre n’aura droit qu’à un SECRETAIRE D’ETAT ou tout au plus un MINISTERE non régalien.
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DU CNT
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DE LA COURS  CONSTITUTIONNELLE
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DE L’ARMEE
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DE LA GARDE PRESIDENTIELE
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DE LA GENDARMERIE
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DE LA POLICE
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DES REGIES    FINANCIERES
  • EQUILIBRE DES REGIONS AU SEIN DES SOCIETES D’ETAT
  • LIMITATION DU NOMBRE DE POSTE DE CONSEILLERS EN TOUT GENRE A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ALORS QU’IL EXISTE DES MINISTERES ALOURDISSANT LE BUDGET DE L’ETAT.
  • LIMITATION DU NOMBRE DE POSTE DE CONSEILLERS EN TOUT GENRE A LA PRIMATURE

D’autre part, pour relever le niveau des populations défavorisées, leur développement devra être encouragé par un mécanisme de  quotas.

Afin de remédier efficacement et durablement à cette défaillance, nous devons inscrire dans notre constitution ces grands principes et donc obliger nos acteurs politiques à les mettre en oeuvre.

Veillez agréer M. Le Président et chers compatriotes l’expression de ma très haute considération

M. Guillaume HETMAN- ROOSALEM
Président de l’Association :
Le « HAUT CONSEIL DES CENTRAFRICAINS »
Site Internet : http://www.hautconseildescentrafricains.fr

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.