DEUX GRANDES INTERROGATIONS AUX LEADERS CENTRAFRICAINS

0
18

La recherche des solutions en vue d’une paix durable, et la restauration d’un état de droit en RCA, nécessite de la part de chaque Centrafricaine et chaque Centrafricain, la reprise en main de son propre destin, et l’exercice de tous ses devoirs et droits de citoyen. Pour notre part, et dans cet espace ouvert d’expression écrite, de liberté et de vérité, nous sommes résolument engagés, à soumettre régulièrement à nos fidèles lecteurs et lectrices, un ensemble d’analyses, de réflexions et d’écrits divers. Le but de l’exercice demeure en somme, d’arriver d’une part, à susciter entre Centrafricains de convictions et d’horizons différents, des réactions aux sujets qui sont ici traités; d’autre part, à travers des débats sereins, conviviaux, modérés et fructueux, nous souhaitons, réussir à réveiller les consciences, à situer les responsabilités, et à redonner la parole au peuple Centrafricain souverain.

Après nos « Dix questions décalées à Samba-Panza », nous avons cru devoir nous adresser aujourd’hui à tous les leaders politiques Centrafricains, ainsi qu’à ceux de la Société civile en train de se positionner pour jouer un rôle politique. Ci-dessous, voici donc posées à tous ces hommes et femmes d’exception, – qui sauront se reconnaître  –  plusieurs questions, réparties en  deux séries principales, «  Transition et après transition ». Que Chacun veuille bien y répondre clairement, pour le bien-être de tous les Centrafricains.

A.   LA TRANSITION ?

1- Quel est votre état d’esprit en ce moment précis, où vos compatriotes continuent de « donner leur vie comme le pauvre son dernier vêtement »?

2- Si nous demandons après Samba-Panza, que nous répondez-vous ? L’avez-vous déjà rencontrée,  et pensez-vous, que « c’est l’Homme de la situation », qui tiendra  sa promesse jamais prononcée, de quitter le pouvoir en fin de mission?

3- Quelles sont les principaux écueils à l’unité des Centrafricains ? La haine et la jalousie, le tribalisme, la lutte pour le pouvoir, la pauvreté, l’irresponsabilité, la rupture générationnelle, la mauvaise gouvernance?

4- Que proposez-vous concrètement à la RCA pour retrouver la paix, et quel est l’instrument juridique (amnistie, réconciliation, indemnisation et restitution, absolution mutuelle des crimes, stricte application de la justice…) sur lequel  vous souhaitez construire  le modèle Centrafricain de pacification du pays? Admettons que vous soyez demain au pouvoir, en combien de temps pensez-vous pouvoir réaliser votre projet?

5- Et si l’on vous demandait de « dissoudre » librement et provisoirement votre parti politique au nom du peuple Centrafricain, de manière à vous unir à tous pour des solutions globales aux guerres récurrentes? D’ailleurs à quel groupe armé, Séléka ou Anti-balles-à-ka,  appartenez-vous ?

6- Où résidez-vous présentement, vous et votre famille ?

7- Quelle est la place d’un leader politique en ce temps de crise? Avec et auprès du peuple Centrafricain, ou éloigné des préoccupations quotidiennes des populations ?

8- Réclamez-vous la démission de Mme Samba-Panza, ou sa gouvernance ethnique vous convient-elle? D’ailleurs, vous-même, de quelle couleur ethnique est constitué le staff de votre parti ou regroupement politique? Parce qu’on sait très bien où trouver les banda, yakoma, gbaya, ngbaka, goula, et bientôt les gbanziri…

9- Aujourd’hui, si le problème Centrafricain se règle, seriez-vous fier de dire que vous y avez efficacement contribué?

10- La création des partis politiques à l’heure actuelle, contribue-t-elle à apaiser les esprits ou à ajouter d’autres divisions aux divisions actuelles?

11- Pourquoi ne demandez-vous pas la dissolution du CNT des anciens déportés du Tchad ? Savez-vous que les 2/3 des conseillers vivent à l’extérieur du pays?

12- Comment vous définissez-vous sur l’échiquier politique national?

B.   L’APRÈS TRANSITION ?

1- De Samba-Panza Présidente de la transition à Samba-Panza Présidente de la République, post transition… il n’y a qu’un pas. Cela, ne serait pas mieux pour tout le monde?

2- Êtes-vous déjà en campagne et si non,  pourquoi pas?

3- Que pensez-vous que les Centrafricains pensent de vous?

4- Pour ou contre les accords de Libreville? Toujours en vigueur ou caducs? Quelle est la « loi fondamentale », le principal texte de référence, sur lequel repose la RCA  actuelle.

5- Candidat ou non à la Présidentielle? Il est inutile de jouer aux hypocrites attentistes; cela peut se retourner contre vous. Car le moment venu, il nous suffira de rappeler aux uns et aux autres, que vous n’êtes pas honnête et franc, pour diriger un pays à qui vous  avez caché vos ambitions depuis le départ. Ça peut vous coûter cher, je vous assure.

6- Qui sont vos soutiens extérieurs et combien de millions d’euros vous ont-ils déjà donné? En promesse de l’exploitation de quelles richesses du sous-sol Centrafricain?

7- Quelle est votre définition de la politique? L’art de tromper en permanence ou de distiller à plein temps des demi-mensonges; de s’enrichir goulument en appauvrissant les populations et le pays?

Pour une fois, nous espérons connaître les réponses de nos leaders politiques à ces différentes questions. Elles seront immédiatement publiées sur Les Plumes de RCA. Ce qui est sûr, les principaux leaders, nous les connaissons. Les « jeunes loups aux dents longues », nous les sentons bien venir. Quant aux autres futurs candidats indépendants à la Présidentielle Centrafricaine, ils sont les seuls  à croire en leur discrétion; nous ne sommes pas incertain de ne pas nous tromper la bonne petite liste toujours ouverte.

Dans tous les cas, réponses ou pas réponses, d’ici la semaine prochaine, un autre message, sera adressé à des leaders politiques et de la société civile, nommément cités. Nous saurons tirer les leçons de leurs réactions ou manque de réactions.

D’OÙ VIENDRA LA LUMIÈRE BRILLANTE QUI BRILLERA SUR CES DEUX GRANDES ?? DU PEUPLE CENTRAFRICAIN, ET LES FAIRE DISPARAÎTRE A JAMAIS ?

GJK – L’Élève Certifié 
De l’École Primaire Tropicale 
Et Indigène du Village Guitilitimô
Penseur Social

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.