BRAZZAVILLE CAPITALE DE LA RCA LIBRE…PSCHITT !

0
180

Dans une déclaration commune faite à Bangui ce 9 juillet 2014, les partis et associations politiques, ainsi que la plate-forme des confessions religieuses de Centrafrique, en conclusion – entre autres points –, de trois(3) jours de discussions et d’échanges tumultueux, « trouvent inopportun le déplacement de Brazzaville pour résoudre le problème centrafricain ». Immédiatement, l’on a entendu s’échapper ça et là, un « enfin » de satisfaction ou un « ouf » de profond soulagement, comme si ce forum de Brazza, annoncé depuis le 28 juin 2014 à Malabo, était une insupportable inconvenance. Ça fait pschitt …comme dirait l’autre.

Ainsi donc, « La  seconde  déportation des pauvres » (Forum de Brazza) n’aura pas lieu ! La résistance s’organise, portée par des responsables religieux. Rien de très étonnant cependant, pour l’observateur attentif qui a pu noter, l’immense fébrilité qui s’est emparée des milieux Centrafricains, depuis la publication du projet « Centrafrique des bords du fleuve Congo » (Forum de Brazza). Certains alors, avaient même laissé entendre que c’est une provocation inacceptable, et d’autres une « Exposition Coloniale » ! Quant aux plus choqués, ils ont tous crié « c’est encore une m…».

Dès lors, on ne pouvait raisonnablement parier sur une adhésion joyeuse et inconditionnelle de toutes les sensibilités et les forces organisées, à cette danse des “sorciers” pyromanes. Et voici que là où la plupart des Centrafricains, dépités et blasés s’attendaient passivement à ajouter un déshonneur de plus à leurs déshonneurs à revendre, une inspiration lumineuse a jailli des cœurs vaillants.

Respect, profond respect à tous ces hommes et à toutes ces femmes du 9 juillet 2014 qui ont osé. Respect encore, car « quand le moment est venu, l’heure est arrivée ». Si en 1944, après le ralliement de l’AEF (Afrique Equatoriale française) au Général de Gaulle, ce dernier fit de Brazzaville la capitale de l’Empire et de la France libre, en  ce 9 juillet  2014, « Brazzaville, Capitale de la RCA Libre » demeure une utopie. Pourvu que certains résistants ne cèdent pas aux chants des sirènes des traitres collabo !

GJK – L’Élève Certifié
De l’École Primaire Tropicale
Et Indigène du Village Guitilitimô
Penseur Social

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.