RCA : WABAOOO ! EH NGAKOLA !

1
251

Dans le chapitre consacré à « l’image du pouvoir » de « Pouvoir et Obéissance en Centrafrique », le livre publié par notre compatriote Bernard Bigo, on peut lire vers la fin de la page 124 et le début de la page 125 les très belles lignes suivantes :

« Cette image, contradictoire a priori, s’éclaire sous un nouveau jour si on la rapproche d’un des mythes fondateurs commun à presque toutes les ethnies centrafricaines : celui de la double figure du « trickster » Tere / Ngakola où le héros créateur traditionnel des mythes africains est représenté par deux personnages différents : Tere qui symbolise le désordre, la faiblesse humaine mais aussi la ruse et la facétie et Ngakola l’ordre, les capacités créatrices mais aussi la dégénérescence de l’ordre en tyrannie avec la transformation de Ngakola en être monstrueux.

Dans le mythe fondateur des Banda, Eyilingu, le dieu créateur, envoie Tere sur la terre pour la rendre productive en lui confiant toutes les semences nécessaires dans une calebasse, mais Tere, par négligence, tombe de la liane qui reliait le ciel à la terre et crée un désordre indescriptible. Eyilingu envoie alors Ngakola restaurer l’ordre, ce qu’il fait admirablement, mais il impose un ordre tellement dur que les humains se révoltent et abattent le monstre gigantesque, velu et cannibale qu’est devenu Ngakola. »

Ami lecteur et chère lectrice, il m’eut été plus agréable sans nul doute, de vous entretenir de Ngakola, ce génie de la nature qui tient une place primordiale dans la religion traditionnelle chez les Banda, tel que décrit ci-dessus. Hélas !

Si l’imaginaire Banda a créé Ngakola à qui « On continuera malgré tout à lui rendre un culte car il est celui qui guérit des maladies et insère dans la vie sociale » – dixit B. Bigo -, la réalité actuelle en Centrafrique ne semble pas avoir gâté tous les Centrafricains, en leur faisant don de l’incarnation féminine du génie éponyme « omnipotent et omnivore », dont les agissements et l’appétit vorace terrorisent et agacent les « pauvres humains » ! Et si vous voulez connaître ce démiurge centrafricain, je vous en donne tout de suite l’identité :

Nom :   Ngakola

Prénom : Rachelle

Fonction : Directrice Générale de la Douane Centrafricaine, par cooptation

Origine de la promotion : Amie et « cousine » personnelle de Samba-Panza

Situation Matrimoniale : Premier Ministre par union

Devise : Je mange – Tu manges  car servir le pays c’est se servir soi-même d’abord, sinon, le pays ça sert à quoi ?

Mot d’ordre : « C‘est notre Tour ». Surtout empêcher « ils » de manger avec nous. Sinon, demander ce que sont sont devenus Olivier Malibangar, l’ancien ministre centrafricain des Mines et Rémi Yakoro l’ancien Ministre centrafricain des Finances et du Budget.

Wabaoooo !!! Excusez, frère ou sœur, vous qui me lisez. Pourquoi pour m’adresser directement à Ngakola, je vais gaspiller même mon petit français comme ça ! Je vais parler en nouchi ivoirien, appuyé de sango, yakoma et banda si possible. Je vous promets, elle me comprendra mieux. On est entre compatriotes après tout !

Donc, Rachelle, disons avant tout que celui qui écrit ces lignes, tu le connais très bien et c’est inutile que toi et moi on fasse semblant, comme si on ne se connaissait pas ! Oui, on se connaît. Rappelle-toi encore. C’est bien par moi que tu es passée, il y’a quelques petites années, quand tu voulais revoir mon ami, aîné et frère, l’ancien Président Malien Amadou Toumani Touré, dit ATT à Bamako…Le reste je garde le secret.

Eh Ngakola ma sœur ! Fais doucement dêh ! J’ai souhaité écrire ces mots comme si je te parlais en face, même si je prends tous les Centrafricains à témoin. Je ne me cache pas pour le faire, car ma bouche m’appartient comme disait feu mon père et ma « plume ne porte pas caleçon » comme aurait dit Gohou. Après tout, ce qui est en jeu dépasse nos petites personnes. Quand je pense à tous les Centrafricains qui souffrent, je me demande qui suis-je ? Qui es-tu pour qu’on ne puisse pas te parler comme on veut ? En tout cas, tant que j’aurais encore un souffle de vie et de quoi à dire, je le dirais. Je ne vaux pas mieux que ceux qui sont partis sans avoir rien dit, ni commis de crime ! Voilà.

Donc Ngakola, ainsi, toi-aussi te voilà demi-déesse, calife à la place du calife, et à jamais plus royaliste que la reine elle-même ! N’allons pas loin : toi-même tu chantes partout que c’est toi qui fais et défais les ministres ? Ce n’est pas étonnant. La plupart des coups d’état ont été inspirés par des épouses dans les secrets d’alcôves. Tu as raison. Ainsi Taïb Yacoub est entré au gouvernement et Yakoro en est sorti. Bounadélé Koumba, dis-tu, c’est toi qui l’a fait revenir dans le gouvernement Kamoun ? L’essentiel c’est que tous les Centrafricains connaissent la valeur de l’homme. Seulement, arrêtes de menacer tous les « petits » gbaya de la douane, sous prétexte qu’ils partent tous le voir pour parler de toi. La vraie « mama-hèna » on connaît !

Eh Ngakola ! Pour toi est bien ôôôô, comme dirait Cléclé de « Ma famille ».

Dis-moi Rachelle ma sœur ; depuis que tu es DG, combien de « Grands-rapports », de réunions des cadres, et de missions de haut niveau tu as initiés ? Je sais cependant, que tu as « privatisé et personnalisé » pratiquement les principaux services de recettes douanières. Regardes ce que tu as fait du guichet unique de Douala avec Poudio, et l’informaticien corvéable à merci que tu as placé là-bas et qui passe son temps à déclarer toujours 5 à 10 tonnes de marchandises en moins. Que dire du corridor de Douala – Bangui avec l’Inspecteur JP de Béléko ?

N’en as-tu pas assez Rachelle, de toutes ces odeurs de billets de CFA qui puent autour de toi ? Regardes Nzengo Yembi Lénalé à qui tu as donné les clés du coffre de la Douane, et qui se pavane avec des valises d’espèces sonnantes et trébuchantes à travers tout le pays. Je sais aussi que la scolarité d’une de tes « filles » à Douala est entièrement prise en charge par la Société ANTASER, mais quand est-ce que tu penseras à la RCA ?

Maintenant te voilà Ngakola, décidée et bien décidée d’acheter toutes les maisons de la RCA. Tu es vraiment sérieuse là ? Même la seule personne qui de son vivant pouvait se permettre de payer toute la république avec son argent et de l’argent propre, le très regretté père Kamach, n’avait pas osé en arriver là où tu vas ! Au contraire, il avait préféré donner du travail à des milliers de Centrafricains qui nourrissent des centaines de milliers d’autres Centrafricains.

Eh Ngakola ! Quelles sont ces histoires de maisons et de duplex que tu t’es mise en tête d’acheter partout ? Acheter des maisons, là n’est pas le problème puisque après tout, au moins une partie de ta belle fortune peut ainsi rester au pays. Mais vouloir à tout prix mettre des familles entières hors des immeubles qu’ils louent à l’Etat depuis des dizaines d’années sous prétexte que tu les as déjà achetés, cela me pose vraiment des problèmes et même de graves problèmes, avant de t’en poser à toi même bientôt.

Dis simplement à ton amie épouse Koyangbanda de la CBCA, à tes amis Deya Sylvain, l’ancien Conseiller spécial de Djotodia, ainsi qu’à Assan Justin l’ancien DG de la sécurité présidentielle, et à tous les mafieux de ton cercle, d’arrêter leurs basses manœuvres, car Dieu voit tout !

Serait-ce pour ça que pendant la dernière réunion avec certains bailleurs, tu as demandé qu’on achète des pistolets Taser ? Le mot douane rime-t-il avec pistolets fussent-il Taser ? A quoi cela servirait-il ? A chasser les locataires récalcitrants qui ne voudraient pas sortir des duplex de Bonga-Bonga pour lesquels ils ont reçus des sommations de quitter, transformées comme par miracle en lettres d’invitation à quitter les lieux ? Crois-tu vraiment que – comme tu le dis -, remettre en état rapidement ces duplex pour les louer aux personnels de la Minusca est une priorité nationale ? Enfin, soyons sérieux au moins une seconde. S’il est vrai que ces duplex sont mis en vente, pourquoi n’avoir pas proposé avant tout leur acquisition aux occupants actuels ?

Eh Ngakola ! Pour toi est bien dêh !

Même entre le DGA Koyangbo et toi, c’est chien et chat « fa mbi – mbi fa mo, mbô na bâdâ ! ». Tu sais Ngakola, quoiqu’il en soit, les bailleurs ne veulent plus de toi à ce poste de DG. Pas parce que tu t’es assez enrichie. De toute façon, ceux qui sont riches ne sont jamais rassasiés. Mais c’est parce qu’ils estiment qu’il y’a incompatibilité et même conflit d’intérêt entre la PM par union et la DG des Douanes que tu es tous les deux !.

Et te voilà, Ngakola, en train de vouloir proposer le poste de DG à l’ex tailleur et ancien Zaïrois Yembi Nzengo Lénalé pour te remplacer ? Pour ça même tu as menti ! Trop c’est trop Ngakola ! 

Wabaoooo ! Eh Ngakola ! Déesse – Toute Puissante, descends de tes nuages s’il te plaît ma sœur. Le Vrai Dieu des dieux existe dêh !

Guy José KOSSA
GJK – L’Élève Certifié
De l’École Primaire Tropicale
Et Indigène du Village Guitilitimô
Penseur Social

Commentaires

0 commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.