ÇA FAIT DÉBAT

1
295

Le parolier de la musique congolaise, Koffi Olomidé, a repris dans l’une de ses meilleures chansons, les paroles que voici: “quelle que soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra”. Pas besoin de faire une étude analytique de ce dicton, pour se rendre compte que jour et nuit, développent une alternance, qui bien que donnant lieu à de nombreuses interprétations, relève de la cosmogonie. Néanmoins, ce dicton renferme une idée sous-jacente, selon laquelle on ne peut cacher une vérité éternellement. Si les véritables mobiles, de la marche atypique de la nébuleuse Seleka sur Bangui étaient enveloppés de mystères, aujourd’hui, on en sait un peu plus. En deçà des prétextes fallacieux et des revendications plus ou moins fantaisistes avancées par ses lieutenants, pour justifier la conquête et la prise de Bangui, Djotodia, n’avait qu’une envie: bâtir son compte en Banque.

Pendant que la RCA continue de compter ses morts et peine à sortir de l’impasse causée par le passage au pouvoir de la Seleka, Djotodia se la coule douce à Cotonou. En témoigne, l’immeuble blanc du sang rouge des centrafricains que voici ici sur cette photo.

Djotodia n’est plus président de la transition, mais le virus de la division qu’il a inoculé au pays, continue de se propager. La RCA s’apparente à un cimetière à ciel ouvert, et la haine devient la tasse de thé des âmes faibles de Centrafrique. Pendant que les Centrafricains se clochardisent de plus en plus, et chaque jour, Djotodia gamberge bonnement en canapé dans son luxueux duplex sis à quelques encablures de Calavi et D’Abomey. Selon une source concordante proche de la belle famille de Djo l’indien, le seul duplex photographié, s’évaluerait à plus de trois cent cinquante millions (350 000 000) de francs cfa. De la même source, Djo l’indien, serait aussi en train de faire pousser comme des champignons à Cotonou, d’autres immeubles de haut standing. Enfin, avec l’argent volé aux pauvres Centrafricains, Djotodia se plaît à jouer au grand financier charitable de plusieurs micros projets.

Prenons garde que cet embourgeoisement criminel, ne soit le rêve en voie de réalisation, de petits Djotodia qui gravitent dans les cercles du pouvoir actuel de la Centrafrique.

Rodrigue.J.P.MAYTE (R.J.P.M)
Chroniqueur, Polémiste

Commentaires

0 commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. C’est un honneur que d’affubler le pseudo de Djo l’indien à un idiot , un incapable de l’acabit de Djotodia qui à son actif la seule réputation d’avoir fait détruire notre pays par ses chiens enragés appelés sélékaka (pardon je voulais dire séléka).
    Le nom de cette ordure restera à jamais gravé dans l’histoire de notre pays comme le chef d’état le plus exécrable et minable à tout point de vue qu’il n’ait jamais connu…Qu’il disparaisse dans les poubelles de l’histoire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.