ET CELA FAISAIT 57 ANS QUE J’ATTENDAIS CE JOUR !

0
125

57ans
Ô quel bel âge
Quel beau jour que ce jour d’été 2020 !
De quoi se souvenir et célébrer cet autre été inoubliable ainsi que cet autre jour mémorable du 22 juillet 1963 à jamais gravé dans le marbre.

57ans
Ô quel bel âge
Et cela faisait bien 57 ans que j’attendais ce jour
Un jour que je voulais voir et vivre de mon vivant !

57ans
Ô quel bel âge
Et me voici
Toujours debout
Toujours vivant
Toujours prêt
Toujours friand de cette vie à la fois belle et ingrate
Cette vie qui ne se laisse pourtant pas vivre à vie !

57ans
Ô quel bel âge !
Ô quelle belle combinaison que celle de ce 5 qui s’ajoute au 7 pour donner le 12 parfait !
57 ans
5 comme les 5 frères et sœur de ma chère fratrie qui peu à peu blanchit, se flétrit, s’étiole pour finir un jour par disparaître à tout jamais !
57 ans
7 comme les 7 filles et fils chair de ma chair et sang de mon sang
57ans
5 et 7 font 12,
12 comme 12/12 – le 12 décembre -, jour anniversaire de la naissance  de l’enfant de mes années de galère, de l’aîné de ma progéniture, du fils qui m’aura connu très jeune père et me découvre aujourd’hui adulte vieillissant, autant que moi je l’ai vu grandir chaque jour toujours un peu plus au point d’être maintenant  un homme, un vrai !

57ans
Ô quel bel âge !
Et me voici,
Ni assez vieux pour être un “vieux con”,  jouer à l’homme blasé et aigri
Ni tout à fait jeune pour continuer à baigner dans l’insouciance juvénile.

57 ans
Et l’on semble de plus en plus près de la fin que du début.
Tandis que les années se succèdent,
L’on se rend compte que l’on a de moins en moins d’aînés sur qui compter
Alors que de plus en plus, des cadets, des fils, filles et petits enfants croient et aimeraient bien profiter de votre expérience de cette vie que vous n’avez pas fini de vivre !

57 ans
Ô quel bel âge !
« Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille,
Et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé.
J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient,
Et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe.
Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats.
Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu. »

Tout est grâce. Mon anniversaire  aussi.

GJK-Guy José KOSSA

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.