RCA: CHAQUE PAS EST UNE VICTOIRE

@Lesplumes 27 juillet 2014 1
RCA: CHAQUE PAS EST UNE VICTOIRE

« Chaque pas est une victoire », cette belle phrase que j’emprunte volontiers à Lao Tseu, philosophe chinois du VIe siècle avant Jésus-Christ, soutient l’idée que tout ce qui peut nous rapprocher de notre but est en soi une victoire.

Les lampions sont éteints. Le forum de Brazzaville s’est achevé tambour battant le 23 juillet dernier avec la signature d’un accord de cessation des hostilités. De l’avis de tous, il s’agit d’un accord à minima. Le verre est-il à moitié plein  ou à moitié vide ? Chacun voit la réalité avec les lunettes de sa conviction. La psychologie générale ne dit-elle pas que, et c’est vrai que, l’homme perçoit la réalité avec sa personnalité ? Ce qui est certain, c’est que le mal centrafricain est tellement complexe, tellement profond avec des causes si multiples et variées qu’il aurait fallu d’un miracle de Dieu pour qu’il fût résolu instantanément à Brazzaville. Malgré toute l’admiration que l’on peut avoir de ce grand panafricaniste, ami de la République centrafricaine, le Président Denis Sassou-Nguesso n’est pas Jésus-Christ. Il est très loin de le devenir. La solidarité dont il a fait preuve à l’égard du peuple centrafricain ne remplacera jamais la volonté et la responsabilité des dirigeants centrafricains eux-mêmes à se surpasser pour résoudre leur propre problème.

Dès le départ, quoique profondément chrétien, nous ne croyions pas au miracle qui serait le résultat du forum de Brazzaville. Nous n’avions pas eu la naïveté de penser qu’il sortirait du Congo un accord tellement parfait que la paix reviendrait automatiquement, l’intégrité du territoire serait retrouvée par baguette magique, les armes seraient déposées et ramassées par enchantement et les mercenaires seraient rapatriés dans leur pays de bon cœur. Bien au contraire, avec réalisme et mesure nous prophétisions que la montagne de Brazzaville allait accoucher d’une souris même si secrètement nous espérions avoir tort. Malheureusement nous avons une fois de plus vu juste.

Maintenant que la souris est née, faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain ou faut-il saisir cet accord de la cessation des hostilités, aussi imparfait soit-il, comme la prémisse d’un long processus de la reconquête de la dignité nationale ? Doit-on le considérer comme un simple chiffon de papier bon pour la poubelle ou le saisir comme une opportunité d’aller de l’avant ?

Après la saison sèche de privation de toutes sortes, de la mort et de la désolation, de l’insécurité et de la peur, doit enfin advenir la saison de pluie. Aussi le moindre nuage qui point à l’horizon doit-il être salué avec joie comme un signe de bon augure. Le moindre frémissement doit être apprécié comme l’eau fraîche qu’on boit à la gourde, faite de peau tannée de mouton, dans le désert.

Ne nous laissons pas distraire par un faux débat qui voudrait opposer les compatriotes qui sont allés à Brazzaville à ceux qui ont refusé d’y aller comme si les uns étaient plus patriotes que les autres. Brazzaville, c’est fini. Il faut aller de l’avant. Même si tactiquement, les ennemis du pays ont signé l’accord de cessation des hostilités, leur objectif reste tout de même la partition de la République centrafricaine, objectif qu’ils ont bien évidemment martelé avec beaucoup d’arrogance ces derniers jours. Chaque déclaration de cette sorte est toujours ressentie comme un véritable coup de poignard enfoncé dans le dos de la République.

S’il ne tenait qu’à moi, Bambari devrait être décrété capitale provisoire de la République centrafricaine où se réunira le prochain conseil des Ministres, où la Cheffe de l’Etat recevra en audience les ambassadeurs et autres représentants du corps diplomatique, où se déroulera l’ouverture de la prochaine session du CNT. Pourquoi pas la prochaine conférence de réconciliation nationale ne se tiendrait-elle pas à Bambari ? Plus qu’un symbole, le faire c’est réaffirmer que la République est une et indivisible.

Que Dieu bénisse la République centrafricaine !!!

Alain LAMESSI

Un Commentaire »

  1. Didier Zariss Kallanda 31 juillet 2014 at 3 h 46 min - Répondre

    Très bonnes analyses et bonnes informations

Laissez un commentaire »