RCA : BARRICADER DES PORTES POUR RÉFORMER LES MENTALITÉS…IL FALLAIT Y PENSER !

0
19

Par GJK

À chaque semaine suffit…sa visite !
Et aujourd’hui est une autre semaine qui s’annonce.
Celle qui vient de s’achever, on le sait,
Restera à jamais marquée dans les esprits,
Par la très spectaculaire et très médiatisée randonnée
Du tout nouveau Premier Ministre centrafricain.

On le sait aussi,
Pour inaugurer et marquer son entrée en fonction,
Monsieur Simplice Sarandji,
Actuel Chef et unique membre du gouvernement de la RCA,
A choisi de brandir comme premier fait d’arme de son noble magistère,
Des visites inopinées qu’il a rendues à certaines administrations indélicates,
Lesquelles ne lui avaient pourtant rien demandé !

En fait, l’administration centrafricaine, fallait-il y penser peut-être.
Mais qu’y a-t-il d’étonnant et de nouveau sous le soleil ?
Cette administration est malade depuis longtemps,
Et c’est le moins que l’on puisse dire !
On savait ses fonctionnaires doués d’une inconscience professionnelle notoire,
Et chacun des usagers des services publics, l’a expérimenté au moins une seule fois !

Aussi, en se rendant ce matin-là vers 8H30,
Dans des ministères sans ministres,
Sarandji s’attendait-il objectivement à trouver en place,
Des directeurs et autres responsables de service,
Tous plutôt préoccupés et très inquiets de leur lendemain,
Car incertains de retrouver les mêmes bureaux d’ici demain ?

D’ailleurs, pourquoi n’avoir pas conservé minutieusement un tel scoop,
Quitte à en faire bénéficier, tel un cadeau de bienvenu,
Chacun des prochains chefs de département ?
Je parie que tous ces nouveaux ministres,
Auraient été convaincus de retard au service,
Et tous, ils se seraient ainsi fait cueillir comme de pauvres renards pris au piège à l’entrée de leur tanière !
Alors, quelles sanctions le Chef du Gouvernement aurait-il réservé aux membres inconscients de son gouvernement dans ce cas ?

O tempora, o mores !
Que ne remontent dans nos esprits marécageux,
Les souvenirs songe-creux de ces temps fâcheux
Du « Redressement National »,
Avec ces pratiques plutôt militaires,
Et si peu respectueuses des vertus démocratiques !

Et demain ?
De quoi demain sera-t-il fait ?

Dans cette RCA démocratique et nouvelle,
Peut-on s’imaginer que pour changer de mentalités,
Les jeunes, les travailleurs et les fonctionnaires en fonction, ainsi que toutes les populations,
Aient besoin d’éprouver à tout moment et en tout lieu,
Cette peur du gendarme que rien n’est venu certifier de manière indiscutable,
Qu’elle est le commencement de la sagesse?

En définitive,
ET SI EN BARRICADANT LES PORTES, EN BARRICADAIT AINSI LES ESPRITS ?

Guy José KOSSA
GJK Levillageois
Élève Certifié de l’Enseignement
Primaire,Tropicale et Indigène (CEP-TI)
Écrivain Public du Village Guitilitimö

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre vote!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.