LA TOUADEREUSE : UN RÉGIME D’EXCEPTION

@Lesplumes 11 juillet 2017 0
LA TOUADEREUSE : UN RÉGIME D’EXCEPTION

Par RJPM

Piquée par le syndrome de la voiture blindée et engluée davantage dans les affaires, la Touadereuse peine depuis le début de ce quinquennat à se préoccuper des attentes de ses concitoyens. Les promesses mirobolantes et pétaradantes faites par le Pr Faustin Archange Touadéra lors de la campagne présidentielle ont sans coup férir contribué au jour d’aujourd’hui à une désaffection généralisée de la population envers le pouvoir.

A Bangui ainsi que dans l’arrière-pays, l’ambiance est au déchirement. L’atmosphère bat véritablement l’air. Un vent de coup d’état, de suspicion et d’une foire d’empoigne désastreuse au portillon de Bangui soufflent en rafales dans la capitale ces temps-ci. La parole politique est de plus en plus censurée et confisquée par le pouvoir de Bangui. L’on n’a plus le droit de tailler une bavette à sa guise. « Mon salaire a été gelé ce mois-ci » lâchait sèchement un haut cadre de la fonction publique qui fait constamment entendre sa voix à travers sa plume. Menaces, accusations, pièges, croc-en-jambes, charges….Telles sont les méthodes robustes que la Touadereuse utilise avec dextérité pour coller ses détracteurs aux basques. A force de promouvoir les coups bas, la délation, le mensonge à la clarté voire la vérité et l’astuce au courage, la Touadereuse a réussi en un temps record à faire salle comble contre elle sur le plan national et international. Espérons qu’elle n’est pas entrain de scier la branche sur laquelle elle est assise car elle risque de tomber sur le bronze qu’elle avait elle-même coulé peu de temps avant. Jutse Mots contre maux.

Rodrigue Joseph Prudence MAYTE

Laissez un commentaire »